logo
Les Verts 41
Confédération écologiste - Parti écologiste - Loir-et-Cher
[ Sommaire ] [ Les Verts 41 ] [ Espace Partenaires ] [ Actualités ]
La presse Elections Vie du Mouvement Dossiers et documents Paroles de Verts Rencontres/Actions Espace coopératif et libre Europe
Recherche
Dans la même rubrique :
- Ne pas se laisser impressionner, amplifier le combat !
- Coordination des Apiculteurs de France : Le procès du Régent doit avoir lieu
- Vigneron, un métier passionnant
- Défendons les jeunes agri/viticulteurs.
Thèmes :
ogm
Sur d'autres sites...
- Confédération paysanne
-Livre blanc de la conchyliculture en Charente-Maritime
-La solidarité avec le peuple Haïtien passe par l'annulation de la dette !
 Espace Partenaires et/ou Associations. >

25 mars 2006

OGM

Journée internationale d’opposition aux OGM.

8 avril 2006

Paris, le 23 mars 2006 - Alors que s’achèvent au Sénat les premières discussions sur le projet de loi visant à réglementer en France les mises en culture d’organismes génétiquement modifiés (OGM), Agir pour l’Environnement, Les Amis de la Terre, ATTAC, Les Amis de la Confédération Paysanne, La Confédération Paysanne, la Fédération nationale de l’agriculture biologique (FNAB), France Nature Environnement (FNE), Greenpeace France et Nature et Progrès appellent à la mobilisation en France pour la Journée internationale d’opposition aux OGM (JIGMOD) qui aura lieu le samedi 8 avril. « Ce rendez-vous collectif enverra un signal fort en direction de ceux qui veulent imposer les OGM contre la volonté générale, déclare Dominique Béroule, membre de l’équipe de coordination française. Pour nous, la coexistence entre cultures OGM et les autres systèmes agricoles est impossible. Nous sommes soucieux de notre qualité de vie, et nous voulons éviter que nos champs et nos assiettes soient contaminés par les plantes transgéniques. »

Stands d’information, conférences, projections de documentaires, concerts, marchés paysans, expositions, défilés…
Partout en France, où 78% des citoyens réclament une interdiction temporaire des OGM afin d’évaluer précisément les impacts sanitaires et environnementaux (sondage BVA/Agir pour l’environnement, janvier 2006), les associations organisent divers événements. Ainsi, par exemple, une vente aux enchères factice de nos gènes se déroulera à Lyon (Rhône). Les habitants de Sélestat (Bas-Rhin) pourront s’initier au jardinage naturel en plantant des semences paysannes. La mairie du IIe arrondissement de Paris célèbrera la cérémonie du mariage raté entre Dame Nature et Monsieur Biotech. Au Buisson de Cadouin (Dordogne), des maires signataires d’arrêté anti-OGM débattront tandis qu’à Besançon seront présentées sur grand écran les Grandes découvertes agronomiques, qui constituent des alternatives naturelles et millénaires aux OGM…

Cette année, la Journée d’opposition aux OGM acquiert une dimension véritablement internationale. D’abord avec l’organisation d’une vidéoconférence internationale retransmise sur Internet.
Objectif : découvrir les initiatives locales de résistance aux OGM présentées depuis la vingtaine de pays participants et changer des savoir faire militants. Interviendront notamment des figures historiques du mouvement anti-OGM : Vandana Shiva (Inde), Arpad Pusztaï (Autriche), Ignacio Chapela (Etats-Unis), Ryoko Shimizu (Japon) ou encore Jacques Testart, José Bové, Arnaud Apoteker (France).

Ensuite, parce que plus d’une centaine d’associations appellent à la mobilisation dans une quarantaine de pays (Etats-Unis, Nicaragua, Mexique, Hawaï, Bolivie, Argentine, Portugal, Togo, Belgique, Grèce, Allemagne, Malte, RDC, Turquie, Inde, Bangladesh, Philippines, Japon, Australie…). Manifestation à Chicago, où les industries biotechnologiques tiendront leur convention annuelle ; exposition en Turquie d’une mosaïque « non aux OGM », composée de pièces venant du monde entier ; feux d’alerte qui illumineront les collines les plus élevées du Royaume-Uni ; conférence sur le riz transgénique au Japon… Le 8 avril marquera aussi le lancement d’une lettre ouverte aux Parlementaires de chaque pays, qui recense les risques sanitaires des OGM. 

Plus d’informations et programme complet disponibles sur http://altercampagne.free.fr (anglais, français, espagnol)

- Contacts :
Dominique Béroule, coordinateur de la JIGMOD pour la France : 01 69 85 81 11
Maxime Lamy, assistant JIGMOD : 06 30 46 62 14
Juan Roy, membre de la commission OGM d’ATTAC : 06 78 86 69 98
Michel Dupont, animateur dossier OGM de la Confédération paysanne : 06 70 04 91 14
Adélaïde Colin, chargée de communication Greenpeace France : 06 84 25 08 25

24 mars 2006 Par Karine Chebli


Imprimer
Plan du site - Site conçu avec SPIP - design de Leriche L. - Contact Webmaster - Administration