logo
Les Verts 41
Confédération écologiste - Parti écologiste - Loir-et-Cher
[ Sommaire ] [ Les Verts 41 ] [ Espace Partenaires ] [ Actualités ]
La presse Elections Vie du Mouvement Dossiers et documents Paroles de Verts Rencontres/Actions Espace coopératif et libre Europe
Recherche
Autres infos...
- Réunion Europe Ecologie Loir-et-Cher
- Meeting Europe Ecologie [ Tours ]
Dans la même rubrique :
- L’alternative écologiste
- Message aux Verts français
- Collège exécutif 2007-2008.
- Synthèse Bordeaux 2006.
- Journées d’été Régionales 2006 des Verts Centre.
- Les Verts soutiennent la journée revendicative du 4 octobre 2005.
Thèmes :
europe
Journées d’été
verts41

26 août 2008

Europe écologie

Journées d’été : l’écologie solidaire

Liste écologiste aux européennes 2009

Extrait du Journal Libération (M. ÉCOIFFIER | 25 août 2008)

« Qu’est-ce qu’on est cons, pourquoi on l’a pas fait plus tôt ? » a soupiré José Bové. Samedi, Dany Cohn-Bendit a réussi son pari aux journées d’été des Verts, à Toulouse : lancer la dynamique de rassemblement de « la galaxie écologiste » pour les européennes de juin 2009.

Un « socle commun » a été trouvé entre les tribus écologistes. Bové, l’altermondialiste faucheur d’OGM, le voit dans « la remise en cause du modèle libéral productiviste ». « L’écologie est incompatible avec le libéralisme de droite et le libéralisme de gauche », a précisé Cohn-Bendit en direction des associatifs qui prônent un rassemblement « ni de droite, ni de gauche, ni du centre, mais écolo ».
Et puis samedi soir, Cécile Duflot, la secrétaire nationale des Verts, a pu conclure, sans se faire huer par ses fidèles : « Les Verts sont d’accord pour participer à ce rassemblement et ne pas dire qu’ils en sont les chefs. J’ai la quasi-certitude que notre conseil national l’approuvera mi-septembre ! »
« C’est la phrase-clé. On n’en espérait pas tant, ce n’était pas acquis », se félicite Jean-Paul Besset, proche de Nicolas Hulot. « C’est le moment de la cristallisation. Tchoc ! le truc a pris. Dany a servi de catalyseur, renchérit le député François De Rugy, on sera la seule offre politique nouvelle. »

« Soutenir par un geste, une présence, une complicité, pourquoi pas », déclare Hulot [en vidéo]. Avant de plaider le renforcement de l’écologie politique au niveau européen. « C’est évident qu’il y viendra d’une manière ou d’une autre », confie Cohn-Bendit.

Gage d’un début d’aventure réussi, les anciens désaccords n’ont pas été passés sous silence. Quand Bové l’ex-noniste dénonce une Constitution européenne élaborée par des « chefs d’Etats et des technocrates », et demande que les députés élus en 2009 forment une assemblée constituante, Cohn-Bendit répond « banco » , mais précise que les chefs d’Etat sont démocratiquement élus et rappelle l’idéal de paix de l’UE. « On a eu des divergences, si, si. C’est important de l’assumer sans dire que son plus proche compagnon de route est forcément un salaud. » Et l’eurodéputé de laisser ce type de pratique à la « quatrième internationale socialiste » d’Olivier Besancenot.


Extrait du journal La Nouvelle République

La ville rose réussit aux Verts


« Une ambiance particulièrement apaisée » : voilà comment Florent Grospart, adjoint municipal Verts à Vendôme, ancien responsable départemental du parti écologiste – aujourd’hui remplacé par le Blésois François Thiollet – et porte-parole d’Info’OGM 41 qualifie l’université d’été 2008 de son parti, qui s’est achevée ce week-end à Toulouse. « Le gros travail en amont de notre secrétaire nationale Cécile Duflot y est pour beaucoup, commente-t-il, mais avoir pu mettre autour de la même table José Bové, Daniel Cohn-Bendit, et des proches de Nicolas Hulot, a constitué un moment vraiment fort. »

L’élu du Vendômois, qui en est à sa huitième université d’été des Verts, est revenu de la ville rose avec le sourire. « La perspective de construire un projet commun avec ces trois grandes figures et les sensibilités qu’elles représentent redonne confiance. Cela doit permettre au mouvement d’être audible et de prendre un nouvel élan. » Florent Grospart reste cependant prudent. Notamment parce que d’autres partenaires de la gauche – François Hollande avait aussi fait le déplacement à Toulouse pour le PS – demeurent pour lui « en déphasage » avec les Verts. « Notre discours est sur le projet, le leur toujours tourné vers la stratégie électorale », déplore-t-il.

La stratégie, l’élu Verts convient qu’il en faut cependant. Au niveau départemental d’ailleurs, le projet immédiat est de s’atteler à la reconstruction d’un parti laminé par de graves dissensions internes il y a deux ans. Objectif, la reconquête des adhérents, à peine une cinquantaine aujourd’hui.
La confiance dans l’avenir du parti, fraîchement acquise à Toulouse, devrait aider.

Catherine SIMON


Ecoutez les journées d’été des Verts !

Les enregistrements de plénières et de forums arrivent sur le site des Journées d’été, à la fin des billets concernés, ainsi que sur le fil de podcast dédié.
A cet instant, deux sont déjà en ligne, le débat de jeudi soir animé par Edwy Plénel, avec François Hollande, Cécile Duflot, Olivier Dartigolle et Gustave Alirol ainsi que la plénière de clôture de samedi avec José Bové, Dany Cohn-Bendit, Cécile Duflot, François Alfonsi et la longue intervention vidéo de Nicolas Hulot.

En savoir plus…


Imprimer
Plan du site - Site conçu avec SPIP - design de Leriche L. - Contact Webmaster - Administration