logo
Les Verts 41
Confédération écologiste - Parti écologiste - Loir-et-Cher
[ Sommaire ] [ Les Verts 41 ] [ Espace Partenaires ] [ Actualités ]
La presse Elections Vie du Mouvement Dossiers et documents Paroles de Verts Rencontres/Actions Espace coopératif et libre Europe
Recherche
Dans la même rubrique :
- Réforme des collectivités : hold up électoral !
- Défendre la biodiversité, de la parole aux actes
- Nanotechnologies : un débat enfin public
- Le développement durable n’est pas compatible avec des projets rétrogrades
- GRENELLE 1 : un gouvernement schizophrène !
- Un tour de cochon
Thèmes :
Blois
éducation
nucléaire
 La presse >

8 septembre 2008

Blois

Ecole du paysage : quel développement durable ?

Communiqué du 08/09/08

La cérémonie offerte par l’école du paysage ce lundi 8 septembre nous interpelle quant au choix de certains partenaires de l’ENSNP : la centrale nucléaire de Saint Laurent et la Lybie.
Les responsables, les enseignants et les étudiants de l’école du paysage, quelle que soit la qualité de leurs projets, ne peuvent ignorer le contexte politique dans lequel sont signées ces conventions.

D’un côté la centrale nucléaire de Saint Laurent, représentante d’une filière industrielle polluante et dangereuse qui doit justifier son existence et les sommes massives investies par l’Etat dans son développement. Pour cela, la communication du lobby nucléaire représente un budget non négligeable visant à peindre en vert une production énergétique dont la ressource sera tarie dans moins d’un siècle mais dont les déchets radioactifs seront à notre charge pour des milliers d’années.

De l’autre les représentants d’un Etat policier à la recherche quant à lui d’une respectabilité internationale. Si la convention avec l’école du paysage ne concerne pas le nucléaire (d’autres s’en chargent, merci), elle fait partie d’une multitude de petits accords qui favoriseront le développement de relations durables entre la France et cette dictature.
Après tout, la voie a été ouverte par Nicolas Sarkozy lui-même.

N’étant ni Lybiens, ni paysagistes, nous ne nous prononcerons pas sur le projet de ceinture verte autour de Tripoli, en revanche, concernant l’aménagement paysager de la centrale de Saint Laurent, les Verts sont prêts à offrir gracieusement leur contribution pour le bienfait du patrimoine et la sécurité de ses riverains…

Pour Les Verts 41,
François Thiollet, secrétaire départemental.


- (communiqué non diffusé par la Nouvelle République du Centre)


Imprimer
Plan du site - Site conçu avec SPIP - design de Leriche L. - Contact Webmaster - Administration