logo
Les Verts 41
Confédération écologiste - Parti écologiste - Loir-et-Cher
[ Sommaire ] [ Les Verts 41 ] [ Espace Partenaires ] [ Actualités ]
La presse Elections Vie du Mouvement Dossiers et documents Paroles de Verts Rencontres/Actions Espace coopératif et libre Europe
Recherche
Dans la même rubrique :
- Réforme des collectivités : hold up électoral !
- Défendre la biodiversité, de la parole aux actes
- Nanotechnologies : un débat enfin public
- Le développement durable n’est pas compatible avec des projets rétrogrades
- GRENELLE 1 : un gouvernement schizophrène !
- Un tour de cochon
Thèmes :
Verts Centre
 La presse >

12 décembre 2008

Groupe des élus Verts au Conseil régional du Centre

Soutien de la Région à l’aéroport Tours-Val de Loire : pour une gestion plus rigoureuse des fonds publics

Communiqué de presse du 12 décembre 2008

Ce vendredi matin, à l’occasion de sa commission permanente, le Conseil régional du Centre a attribué une subvention de 270 000 € à la la société d’économie mixte qui gère l’aéroport Tours-Val de Loire (appelée SEMAVAL).

Les élus Verts, opposés à cette subvention, ont voté contre le rapport, dans la logique de leurs précédents votes contre le soutien à l’activité de la compagnie irlandaise à bas prix RYANAIR pour l’exploitation de la ligne Tours - Stansted (Royaume-Uni).

Qu’on ne s’y trompe pas !

JURIDIQUEMENT, une subvention à la SEMAVAL est certes moins contestable qu’une participation d’un organisme public à des « actions de promotion touristique » réalisées par une compagnie aérienne [1].

Mais POLITIQUEMENT, l’attribution de cette subvention signifie que le Conseil Régional, contrairement à ses engagements publics, continue d’apporter son concours financier à la liaison RYANAIR avec le Royaume-Uni… puisque l’essentiel du trafic de l’aéroport Tours-Val de Loire provient de la liaison RYANAIR avec le Royaume-Uni.

Notons l’incohérence des ultra-libéraux tourangeaux, comme Messieurs MAHOUDEAU et NOVELLI, qui encouragent activement le soutien public des multinationales tout en expliquant que l’Etat n’a pas à intervenir dans l’économie !

Un mode de transport très polluant, une concurrence déloyale faite à la ligne ferroviaire Tours - Londres, un intérêt économique pour notre territoire loin d’être démontré, des conséquences sur l’immobilier en Touraine : voilà une subvention qui contrevient en tous points au développement durable dont se réclame pourtant le Conseil Régional…

Encore une fois, si les élus Verts étaient suivis, des pollutions seraient évitées, les contribuables de la Région Centre et de la Touraine feraient des économies (plusieurs millions d’euros depuis quelques années) et l’argent public serait mieux utilisé, en particulier pour développer des modes de transport propres et créer des emplois écologiquement et socialement responsables.

Le groupe des élus Verts


[1] Voir le rapport de la chambre régionale des comptes publié en janvier 2008, qui a souligné des « irrégularités de fonctionnement », des « risques juridiques » ainsi que « la dépendance vis-à-vis des subventions des collectivités publiques » dans la gestion de la SEMAVAL.


Imprimer
Plan du site - Site conçu avec SPIP - design de Leriche L. - Contact Webmaster - Administration