logo
Les Verts 41
Confédération écologiste - Parti écologiste - Loir-et-Cher
[ Sommaire ] [ Les Verts 41 ] [ Espace Partenaires ] [ Actualités ]
La presse Elections Vie du Mouvement Dossiers et documents Paroles de Verts Rencontres/Actions Espace coopératif et libre Europe
Recherche
Dans la même rubrique :
- Réforme des collectivités : hold up électoral !
- Défendre la biodiversité, de la parole aux actes
- Nanotechnologies : un débat enfin public
- Le développement durable n’est pas compatible avec des projets rétrogrades
- GRENELLE 1 : un gouvernement schizophrène !
- Un tour de cochon
Thèmes :
bio
eau
europe
 La presse >

15 janvier 2009

Communiqué

Pesticides hautement dangereux…

Les Verts saluent une des législations les plus restrictives au monde en matière de pesticides

Commentant le vote en codécision et en seconde de lecture sur le "Paquet pesticides", Daniel Cohn-Bendit, coprésident du Groupe des Verts a déclaré : "C’est un grand jour en faveur de la protection de l’environnement et de la santé des consommateurs. Pour la première fois, il existe à l’échelle mondiale une législation visant à écarter les pesticides hautement toxiques."

Résultat d’un compromis avec les 27 Etats membres, la nouvelle législation entre en vigueur dès 2009. Les Verts au Parlement européen saluent l’une des législations les plus restrictives au monde en matière de pesticides.
L’UE joue ainsi un rôle d’avant-garde et participe à un véritable progrès pour les citoyennes et les citoyens européens. Les pesticides cancérogènes, mutagènes, ou toxiques pour la reproduction seront désormais interdits dans l’UE. Ce vote met fin à l’actuel marchandage concernant les valeurs limites tolérables et à la pression exercée par les lobbies sur la définition de ce qui est dangereux pour la santé humaine.

A l’avenir, les substances persistantes qui s’accumulent dans les tissus et qui sont toxiques seront également interdites. Des critères de sécurité plus stricts pour les pesticides qui sont immunotoxiques ou qui endommagent le développement du système nerveux soulignent l’importance de notre société fondée sur la connaissance.

Cette législation reconnaît l’importance de la pollinisation par les abeilles et le problème de leur forte diminution en Europe. Dorénavant, l’on devra s’assurer qu’aucun pesticide n’exerce d’effets aigus ou chroniques inacceptables sur les abeilles.

Le vote d’aujourd’hui est une victoire, et ce malgré le lobbying massif de l’industrie des pesticides et de certains représentants des agriculteurs qui jusqu’à la toute dernière minute ont essayé d’affaiblir les interdictions prévues.
La décision aura un impact international puisque les fruits et les légumes des pays tiers qui sont importés dans l’UE ne peuvent pas contenir de pesticides illégaux. Par exemple, les bananes du Costa Rica ne doivent plus contenir de pesticides qui sont un danger pour la reproduction.

Le Parlement européen est également parvenu à définir des dispositions plus strictes concernant des dérogations (uniquement applicables pour l’État membre dans lequel le sérieux danger pour la santé des plantes est démontré et quand toutes les alternatives comprenant les méthodes non-chimiques ont été infructueuses ; l’État membre en question devra d’ailleurs mettre en place un plan de substitution). Par conséquent, la dérogation ne sera pas une évidence".


- Lire également


Imprimer
Plan du site - Site conçu avec SPIP - design de Leriche L. - Contact Webmaster - Administration