logo
Les Verts 41
Confédération écologiste - Parti écologiste - Loir-et-Cher
[ Sommaire ] [ Les Verts 41 ] [ Espace Partenaires ] [ Actualités ]
La presse Elections Vie du Mouvement Dossiers et documents Paroles de Verts Rencontres/Actions Espace coopératif et libre Europe
Recherche
Dans la même rubrique :
- Vague de froid : la France atomique sauvée par… l’Allemagne antinucléaire
- Premier voeu de défense de la filière éolienne
- Il faut réorienter le plan cancer !
- T’as voulu voir Grenelle.
- L’UE s’engage dans la révolution énergétique
- Communiqué de "Eau et Rivières de Bretagne"
Thèmes :
effet de serre
 La presse >

21 janvier 2007

Des entreprises américaines veulent agir contre le réchauffement.

"Arrêtons le réchauffement climatique", proclame une pancarte brandie par un militant devant le Congrès à Washington le 29 novembre 2006.

Plusieurs entreprises américaines se sont rassemblées pour agir contre le réchauffement climatique et ont appelé les responsables politiques à fixer des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Parmi elles figurent Alcoa (aluminium), General Eletric (conglomérat industriel), DuPont (chimie), Caterpillar (matériel de chantier), BP America (pétrole) et Lehman Brothers (finances).

Elles se sont regroupées au sein du partenariat américain pour une initiative sur le climat (USCAP) et ont annoncé qu’elles présenteraient lundi lors d’une conférence de presse à Washington leur plan d’action pour réduire les émissions industrielles contribuant au réchauffement climatique.

L’administration du président républicain Geroge W. Bush a refusé de se rallier au protocole de Kyoto sur la lutte contre le réchauffement climatique qui impose aux nations industrialisées signataires des objectifs différenciés de réduction de leurs rejets de GES.

"Notre groupe, unique et varié, estime que nous pouvons et devons prendre des actions rapides en vue d’une approche coordonnée, étendue à l’ensemble de l’économie et guidée par le marché, pour protéger le climat", a indiqué l’USCAP dans un communiqué.

La présentation de l’USCAP interviendra lundi à la veille du discours du président Bush dit de "l’état de l’Union" dans lequel il pourrait aborder la question du réchauffement climatique.

Selon l’USCAP, l’initiative qui sera présentée lundi va mélanger des plafonds d’émissions et des systèmes d’échanges de droits d’émission comme il en existe déjà en Europe.

"Il s’agit de questions compliquées. Il faut un débat raisonné et sérieux sur les solutions. Mais le débat ne peut pas remplacer l’action et nous espérons que le consensus auquel nous sommes parvenus par le biais de notre partenariat va apporter un nouvel élan pour établir des politiques sensées et efficaces pour faire face au réchauffement climatique", ajoute-t-on de même source.

Outre les entreprises, des institutions comme le Pew Center on Global Climate Change et le World Resources Institute ainsi que des associations comme l’Environmental Defense Group se sont associées à cette initiative.


Imprimer
Plan du site - Site conçu avec SPIP - design de Leriche L. - Contact Webmaster - Administration